Témoignages

La Fondation du Collège Laflèche pour moi? C’est l’espoir d’avoir un avenir certain. C’est avoir la certitude d’être respecté pour la personne que l’on est et non pour son état financier. C’est avoir la chance d’apprendre dans le cours tant espéré. C’est avoir une tranquillité d’esprit qui laisse place à la formation, ce qui permet d’être présente en classe à 100%. C’est se sentir importante. C’est se sentir soutenue et valorisée. C’est prendre conscience qu’il y a plusieurs personnes qui croient en tes capacités. C’est voir l’équité présente dans ce collège privé ouvert à ceux qui souhaitent réussir. La Fondation, pour moi, a été un support plus qu’important qui m’a permis de voir mes années d’études sous un autre jour, d’un angle beaucoup plus positif et moins anxiogène. Je dirais même que l’aide de la Fondation a augmenté ma détermination à faire de mon parcours une totale réussite afin de montrer que la Fondation du Collège Laflèche a raison d’avoir confiance en ses étudiants.
Merci de votre soutien, de votre temps et de votre confiance.

- Carol-Anne, étudiante en Éducation spécialisée 

Je suis une étudiante de troisième année et bientôt une finissante en Éducation spécialisée. Je serai à la session prochaine, stagiaire dans une école primaire. Je suis une jeune femme vivant en appartement, mais je suis aussi une personne qui a peu de revenus pendant ses études. Je peux dire que c’est grâce à la bourse de la Fondation du Collège Laflèche que je pourrai terminer en paix, ma dernière session de stage. En fait, étant de nature anxieuse, je trouve difficile de travailler un nombre d’heures élevé en plus d’être aux études. C’est pourquoi je considère que la bourse de la Fondation m’aidera à maintenir une bonne santé mentale, tout au long de ma dernière session, car j’aurai besoin de moins d’heures de travail.
Merci infiniment!
- Sabrina Morasse, étudiante en Éducation spécialisée

M’inscrire en Santé animale représentait un bien grand défi pour moi puisqu’il signifiait un changement de carrière majeur et un retour sur les bancs d’école. Il y a deux ans, j’ai pris mon courage à deux mains pour mettre fin à ma carrière de policière pour réaliser mon rêve de travailler avec les animaux et voir à leur bien-être. Un des aspects majeurs que j’ai dû considérer dans mon choix est l’aspect financier qui allait changer drastiquement. J’ai pu compter sur ma conjointe pour me supporter dans mes décisions et me soutenir financièrement. Dans la dernière année, nous avons eu un magnifique petit garçon qui est venu chambouler tout le plan établi. Bien que son arrivée était plus que désiré, il est rapidement devenu difficile de conjuguer école, travail et vie de famille. J’ai dû arrêter de travailler pour soutenir ma conjointe et être davantage présente pour l’aider avec le bébé. Grâce à l’aide financière de la Fondation, je peux maintenant concilier école et famille sans sacrifice et sans un trop lourd fardeau financier.
Merci d’avoir rendu le tout plus léger.

- Audrey Bibeau, étudiante en Santé animale

Je suis étudiante en éducation spécialisée en dernière session et je termine avec mon dernier stage cet été. J’ai pu faire cette formation grâce à l’aide financière du Collège en grande partie. Au départ, j’ai eu des amis qui ont cru en moi. Sachant que je m’étais inscrite au Collège et que j’avais été acceptée, il me manquait l’argent pour l’inscription. Mes amis se sont tous réunis et cotisés afin de me ramasser de l’argent pour mon début de cours. Ils ont accumulé 800 $ pour moi. J’avais une grande crainte et un manque de confiance en moi, de voir que tous ces gens croyaient en moi m’a permis de changer mon discours intérieur. En cours de formation, j’ai eu beaucoup d’obstacles financiers. J’ai rencontré Andrée Couture et elle m’a été d’une aide morale extraordinaire. En plus, elle m’a expliqué qu’il existait une aide, une bourse de la Fondation. J’ai appliqué et j’ai été acceptée. Grâce à cette bourse, j’ai pu continuer ma formation, car j’étais sur le point de tout lâcher par manque d’argent. J’en ai pleuré tellement cette aide tombait à point, mais en plus, une fois de plus, la vie me disait que j’étais au bon endroit, dans la bonne formation. Merci infiniment pour votre soutien. Grâce a vous, j’ai confiance en moi, en la vie et en mon avenir.
- Rachel Huet, étudiante en Éducation spécialisée

Depuis 10 ans, je n'ai qu'un seul but, terminer mon cheminement en Éducation spécialisée, un programme qui me passionne, qui me représente et qui me fait sentir à ma place. Hélas, l'argent fut un problème d'envergure au fil des années. J'ai perdu mon emploi et j'ai dû faire des choix difficiles. Aujourd'hui, je crois encore en mon rêve! Je serai bientôt papa, et ma conjointe et moi sommes tous les deux étudiants. La bourse de la Fondation me permet de souffler un peu, de payer mes effets scolaires et de me concentrer pleinement sur mes études. Il est vraiment généreux de votre part de me permettre de voler de mes propres ailes! Merci!
- Sébastien, étudiant en Éducation spécialisée

Votre générosité de temps, d’argent ainsi que de compassion m’a redonné un second souffle. Celui de pouvoir vivre au lieu de survivre avec les sacrifices que j’ai dû faire pour retourner à l’école et enrichir mon parcours pour m’épanouir en tant qu’étudiante qui poursuit un rêve. Je fais partie de la formation continue, au programme d’Éducation spécialisée - intensif. Je dois avouer avoir fait deux autres formations ailleurs et je n’ai jamais été aussi bien servie et répondue, que ce soit par les professeurs ou par les autres membres du personnel de l’équipe Laflèche. Je suis vraiment satisfaite de ma formation. Votre contribution m’a été précieuse. Elle me permet de diminuer une pression qui affecte et occupe mes pensées en permanence : celle de l’argent. J’ai beau jongler et recoudre, l’argent ça ne s’invente pas! Votre geste me prouve que la générosité existe encore. Je suis une personne généreuse, je donne à ma mesure. Envers chacun d’entre vous, je fais une révérence distinguée, empreinte de la gratitude la plus complète!
Christine Lacerte, étudiante en Éducation spécialisée - intensif 

J’ai un parcours scolaire atypique dû à mon statut familial. Jusqu’à récemment, j’étais une mère monoparentale. Durant mon parcours, j’ai vécu de grands obstacles qui ont mis ma santé et mes études en péril. En ce qui concerne mes difficultés personnelles, j’ai demandé de l'aide psychologique, mais pour les difficultés financières, je ne voyais aucune solution. Je me sentais seule et j’étouffais de plus en plus sous les dettes. Le département des finances du Collège m’a poussée à faire une demande de bourse de soutien auprès de la Fondation, et cette demande a changé ma vie. J’ai eu la chance d'obtenir à deux reprises une bourse de soutien. Sans ces bourses, j’aurais été dans l'obligation de mettre fin à mes études et ainsi abandonner mon rêve de donner un avenir meilleur à ma famille. Cette fondation vient en aide à ceux qui ont moins de chance au niveau financier, mais dont les rêves sont immenses. La Fondation m’a convaincue que j’avais le droit de rêver. Je remercie de tout cœur la Fondation du Collège Laflèche et tous les donateurs qui font en sorte que des rêves se réalisent.
- Stéphanie St-Jean, étudiante en Éducation spécialisée


Puisque j’ai été sur le marché du travail durant les dernières années, j’ai certaines obligations financières que d’autres personnes n’ont pas, comme une hypothèque, un prêt automobile ainsi que d’autres dépenses reliées aux enfants. Pour ces raisons, mes études étaient en péril. Grâce à la bourse de la Fondation du Collège Laflèche, j’ai pu continuer la formation que j’aime tant. De plus, le fait d’avoir une session complètement payée par la Fondation m’a permis d’accumuler mes économies de l’été afin d’être en mesure de payer mes frais de scolarité pour la session d’hiver. Je suis tellement reconnaissant envers la Fondation de me permettre de poursuivre mon rêve, celui de devenir un technicien en loisir.
- Sylvain St-Pierre, étudiant en Gestion et intervention en loisir

La bourse de soutien du Collège m’a été bien utile afin de pouvoir payer ma session et ne pas me casser la tête à savoir si mes enfants auront de la nourriture, des vêtements ou des cadeaux à Noël. Je n’ai pas l’habitude de demander puisque la plupart du temps on s’en sort bien, mais depuis la perte d’emploi de mon conjoint et l’opération qu’il a dû subir, sans compter les autres problèmes de santé qui lui ont été diagnostiqués en ce début d’année, la bourse du Collège me permet de subvenir aux besoins de ma famille tout en pouvant terminer mes études. Sans cela, j’aurais dû abandonner. Je remercie la Fondation du Collège du fond du cœur de pouvoir me permettre de terminer ma technique pour aller faire un métier dont je rêve depuis longtemps. 
- Lydia Brûlé, étudiante en Éducation à l’enfance